E-commerce et beauté : pourquoi la conversion au numérique reste essentielle ?

Depuis 2020, les mesures de confinement successives ont accéléré la transformation digitale dans le secteur de la beauté et le développement de services e-commerce. Pourtant, les habitudes des consommateurs restent difficiles à changer et proposer un service e-commerce n’est pas toujours une évidence pour certains petits magasins. Entre freins et opportunités, retrouvez toutes les raisons de développer son service d’achat de cosmétiques en ligne.

E-commerce et beauté : l’état des lieux en 2022

Selon l’étude réalisée par PayPlug en 2021 sur le secteur de la beauté dans le e-commerce, les ventes en ligne de cosmétiques ont connu une belle augmentation de 14 % en 2021 (par rapport à 2020). 

Le consommateur de beauté lambda est sans grande surprise UNE consommatrice (72 % de femmes contre 28 % d’hommes). Lorsqu’il s’agit d’achat en magasin, son panier moyen est généralement plus élevé (49 €) que celui des hommes (37 €), mais la tendance s’inverse dans le cadre d’une commande e-commerce (69 € pour les hommes contre 57 € pour les femmes). Cette différence peut s’expliquer par une vision encore parfois binaire de la consommation de produits de beauté (que l’on associe à la féminité), qui inciterait les hommes à faire leurs achats en ligne plutôt qu’en magasin.

La tranche d’âge la plus représentée dans l’achat de cosmétiques en ligne est celle des 35-44 ans (20 %), suivie de très près par les 25-34 ans et les 45-54 ans (19% chacun).
Pourtant, ce sont les consommatrices senior qui ont le panier d’achat moyen le plus élevé : 51 € pour les 55-64 ans et 49 € pour les 45-54 ans et les plus de 65 ans.

Plutôt des achats en ligne ou en magasin ? La tendance reste largement en faveur du commerce physique qui représente 88 % des achats. Cependant, les ventes de cosmétiques en ligne sont en nette augmentation et les paniers d’achats en ligne sont plus élevés que ceux des magasins (59 € en e-commerce contre 43 € en magasin).

Pourquoi investir dans le e-commerce en 2022 ?

Proposer l’achat en ligne de ses cosmétiques est une étape qui peut sembler difficile à franchir, mais elle est aujourd’hui simplifiée par de nombreuses solutions e-commerce. De nombreux commerçants utilisent des solutions web comme Prestashop (42 %), Woo Commerce (25 %) et Shopify (19%) dont la prise en main est accessible à tous.

> Chacun peut aussi trouver son compte dans les différentes solutions de paiements en ligne

lien de paiement (lien utilisable sur les différents canaux : SMS, e-mail, application)
lien de paiement 38%
paiement en un clic
25%
paiement fractionné
via Snapchat 5%

Pour de nombreuses petites enseignes, le site e-commerce n’a pas vocation à remplacer l’achat en magasin, mais bien à le compléter. Il peut apporter une visibilité auprès d’une nouvelle clientèle ou fidéliser les clientes désireuses de commander à nouveau leurs produits favoris.

De l’achat en magasin à l’achat en ligne de cosmétiques, les frontières se brouillent

La plupart des grandes marques de beauté ont accentué leur transformation digitale, mais celle-ci n’est pas toujours évidente à ancrer dans les habitudes des consommatrices. La consommatrice de produits de beauté aime se déplacer en magasin pour toucher, sentir et bénéficier d’un accompagnement personnalisé en cas d’hésitation. Pourtant, les frontières ont tendance à se brouiller et les nouvelles technologies permettent de vivre une expérience presque comparable à celle en magasin.

Les solutions de réalité virtuelle sont nombreuses pour offrir la possibilité aux clientes de tester le cosmétique de leur choix «comme dans la vraie vie». Grâce à diverses applications, la réalité virtuelle et ses nombreux filtres permettent de choisir entre plusieurs teintes d’un produit de maquillage (Mac Cosmetics, Sephora, L’Oréal Paris…), de décider de la forme de ses sourcils (Benefit) ou encore de la nuance de sa coloration (L’Oréal Paris).

Les marques de beauté (Estée Lauder, NYX, Givenchy, Clarins…) sont aussi nombreuses à proposer des entretiens personnalisés en vidéo pour répondre au besoin d’accompagnement des clientes, le tout gratuitement. Les solutions de chatbot se sont aussi multipliées pour offrir une réponse directe aux questions les plus posées.

Le DIY et la beauté au naturel, des opportunités à saisir

Depuis quelques années, les attentes des consommatrices beauté ont évolué vers une envie de consommer des produits plus naturels et plus éthiques. Après avoir longtemps cédé aux sirènes des grands industriels, les consommatrices ont compris l’importance de prendre soin de leur peau et de la planète par de petits gestes ou de grands changements.

Depuis le début des années 2010, la fabrication de recettes de cosmétiques maison s’est largement popularisée grâce aux nombreux tutoriels Youtube et aux blogueuses/influenceuses. Encouragée par des grands noms comme Aroma-Zone qui proposent tous les ingrédients pour des recettes faciles, la tendance s’est popularisée et a donné naissance à de nombreuses boutiques locales proposant ingrédients et recettes au naturel sur leur site e-commerce : Mademoiselle Biloba à Lille, La Bonne Composition à Paris ou encore Pick&Gram à Lyon. 

Un parti pris que les DNVB (Digital Native Vertical Brands), ces marques beauté proposant uniquement de la vente en ligne, ont pris avec enthousiasme. Des soins capillaires Umaï aux soins d’hygiène et de beauté Respire en passant par la crème solaire Niu, ces marques de cosmétiques naturels se sont lancées uniquement en ligne, bien souvent avec l’aide de campagnes de financement participatif. Et ça fonctionne ! Aussi bien du côté des investisseurs que des consommatrices. 

Le social shopping, le futur du e-commerce ?

Depuis 2020, le social shopping – qui consiste à utiliser les réseaux sociaux pour faire ses achats – a connu un nouvel essor. Les Français passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, plus de trois heures par jour en moyenne ! 

Les comportements des consommateurs évoluent vers toujours plus de spontanéité et d’achats coups de cœur, particulièrement dans le secteur de la beauté et de la mode. Une tendance largement appuyée par le développement de nombreux outils sur les réseaux sociaux (Instagram Shopping, Facebook Shop, TikTok Shopping…).

Ce succès a été également encouragé par l’avènement des influenceuses beauté. Instagram, Youtube et aujourd’hui TikTok, aucune plateforme ne leur échappe ! Avec leurs nombreux conseils et vidéos tutoriels, elles ont popularisé l’utilisation des réseaux sociaux dans le choix des achats beauté, mais aussi dans l’adoption de routines toutes faites.

E-commerce et beauté : quels sont les défis d’aujourd’hui ?

Le virage du e-commerce a largement été emprunté par de nombreuses marques de cosmétiques en ligne, mais il reste certains obstacles à dépasser pour un vrai bouleversement des habitudes.

Des sites internet pas toujours mobile-friendly

L’avenir sera mobile, ou ne sera pas ! Lorsqu’il s’agit de petites dépenses (panier d’achat inférieur à 75 €), les mobiles et tablettes sont largement privilégiés par rapport à l’ordinateur. Pourtant, certains sites e-commerce ont encore du mal à passer le cap du site responsive et mobile-friendly.

Une fidélisation encore difficile face à une large concurrence

Lorsqu’elle achète un produit de beauté en magasin, la cliente vient pour trouver un produit, mais aussi tout un ensemble de services et d’émotions. Elle a ses habitudes, ses petits magasins préférés lorsqu’il s’agit juste de flâner, ses bonnes adresses pour dénicher les meilleures affaires… Lorsqu’elle a été bien accueillie et qu’elle est satisfaite de son achat, elle revient souvent à plusieurs reprises.

Lorsque la cliente achète en ligne, elle se montre souvent beaucoup moins fidèle. Le taux de rebond de certains sites e-commerce est important, car elle vient souvent avec un besoin précis et ne prend pas le temps de “flâner” en ligne. La découverte et la curiosité sont souvent moins importantes, sauf en cas de soldes ou de promotions par exemple.

Un accompagnement qui reste différent en ligne

Aujourd’hui, certains sites de marques tendent à proposer une expérience en ligne similaire à celle de leurs magasins, comme les enseignes Sephora ou Yves Rocher. Des vidéos de conseils aux tutoriels en passant par les informations promotions et clients, tout y est ! Sauf l’humain peut-être…

Pour certains achats comme le maquillage et le parfum, la texture, l’odeur ou encore la couleur sont des points essentiels et il est parfois difficile de valider son choix avant un passage en magasin physique.

La livraison et la gestion logistique

Côté consommateurs, une commande implique souvent des frais de livraison qui peuvent être jugés comme trop élevés et incitent bien moins aux petits achats spontanés.

Côté commerçants, développer son site e-commerce implique une réelle organisation au niveau de la gestion du catalogue produit, de la logistique et de l’animation des ventes. Les délais de livraison sont exigeants et la nécessité de faire vivre son site impose un vrai plan d’animation. Sans oublier la tendance de certaines marques à négliger l’aspect professionnel de leur site internet qu’elles estiment secondaires.

Vous l’aurez compris, le e-commerce est devenu un enjeu essentiel pour les marques de beauté. Pour certaines grandes enseignes comme Sephora, le site en ligne est même devenu l’un des vecteurs principaux de commandes. Pour les plus petites enseignes, c’est aussi l’occasion de proposer une offre toujours plus complète et adaptée aux besoins de leurs clientes tout en s’ouvrant à de nouvelles possibilités.

Questions fréquentes

Comment faire pour ouvrir un compte ?

Les ouvertures de comptes DHL Express sont réservées aux professionnels muni d’un numéro de SIRET. Vous pouvez ouvrir un compte à tout moment en remplissant le formulaire en ligne : dhlexpress.fr/entreprise

Quels sont les prix DHL Express pour les e-commerçants ?

Nous avons spécialement élaboré une grille tarifaire adaptée aux besoins des e-commerçants. Contactez-nous afin de déterminer quels tarifs peuvent s’appliquer à votre activité.

Est-ce que les e-commerçants sont éligibles au service Go Green ?

Oui, vous pouvez tout à fait souscrire à ce service. Il permet d’offrir des livraisons plus écologiques et transparentes sur leur impact environnemental. Pour en savoir plus : dhl.com/fr-fr/home/solutions-logistiques/

Est-il est possible de connecter mon site e-commerce à DHL, même si je n’utilise pas un CMS ?

Oui ! Nous disposons de plusieurs solutions d’intégration informatique, adaptées à de nombreuses configurations de sites e-commerce. Contactez-nous afin que nos experts déterminent la solution DHL Express la plus adaptées à vos besoins.

Quelles sont les différentes solutions que vous proposez afin de connecter DHL à mon site E-commerce ?

Diverses solutions informatiques ont été développées par DHL afin de s’adapter à toute taille et toute structure de site E-commerce. Contactez-nous afin qu’un expert détermine la solution la plus adaptée à vos besoins.

J’ai plusieurs boutiques en ligne, qui utilisent des CMS différents. Est-il possible de gérer toutes les expéditions depuis un outil unique DHL ?

Tout à fait ! La solution DHL Express Commerce est parfaitement adaptée à ce besoin. Vous pourrez y gérer les expéditions de vos différents sites utilisant des CMS, et même des marketplaces.

Je ne souhaite pas lier informatiquement mon site à DHL, mais je souhaite tout de même faire appel à DHL pour transporter mes colis. Comment faire ?

Pas de soucis ! Vous pourrez gérer vos expéditions depuis le site MyDhl+

L’utilisation des solutions d’intégration DHL est-elle payante ?

Non, elle est totalement gratuite.

Où mon service informatique peut-il obtenir une assistance pour la mise en œuvre des solutions E-commerce de DHL Express ?

Vous serez accompagné par des experts informatiques DHL Express afin d’intégrer au mieux ces solutions à votre site. Contactez votre attaché·e commercial·e afin d’avoir de plus amples informations.

Le service On Demand Delivery est-il payant ?

Il est absolument gratuit, pour l’E-commerçant comme le destinataire final ! L’utilisation d’une option de livraison (peu importe de laquelle il s’agit), ne donnera pas lieu à une facturation supplémentaire aux frais de livraison initiaux. L’option est payante uniquement si vous y faites appel ponctuellement, pour des expéditions gérées sur MyDhl+.

Dans quels pays On Demand Delivery est-il disponible ?

Le service On Demand Delivery est disponible dans plus de 160 pays à travers le monde. Pour savoir si un pays en particulier est couvert, contactez-nous ou votre attaché·e commercial·e.

Je ne souhaite pas mettre à disposition de mes clients toutes les options de livraison que vous proposez. Puis-je choisir d’en activer que certaines ?

Bien sûr ! Nous vous offrons la possibilité d’en proposer six, mais libre à vous de nous indiquer celles que vous désirez rendre disponibles pour vos clients.

Je souhaite faire apparaître ma marque dans les notifications de livraison que DHL Express enverra à mes clients. Est-ce possible ?

Tout à fait, vous pouvez personnaliser le nom de l’expéditeur qui apparaîtra dans les notifications de vos envois. De plus, vous avez la possibilité de faire apparaître votre logo dans les emails que nous enverrons à vos clients. Ainsi, votre marque reste présente dans le parcours de livraison.

Est-il possible de générer des étiquettes retour en masse ?

Oui, cette fonctionnalité est disponible selon la solution informatique utilisée.

Comment mes clients pourront-ils effectuer un envoi retour ?

Trois possibilités s’offrent à eux :
  • Se rendre dans l’un de nos 33 000 points de dépôt à travers le monde pour déposer leur colis retour
  • Planifier un enlèvement en ligne en utilisant les consignes fournies avec l’étiquette (ou reçues par courriel)
  • Planifier un enlèvement en contactant le Service Clients DHL Express

Je veux déposer mon colis dans un point de service DHL Express. Où puis-je le confier ?

Vous pouvez déposer votre colis dans l’un de nos 5 200 relais partenaires ainsi que nos boutiques et agences DHL en cliquant ici.

Qu’est-ce que la Website Health Check ?

Le Website Health Check est un bilan de santé de votre site web. En tant qu’experts de l’international, nous vérifierons que votre site web dispose bien de tous les atouts pour développer vos ventes auprès de consommateurs étrangers.

La Website Health Check est-elle payante ?

Non, elle est totalement gratuite et sans engagement.

Quelles solutions sont proposées pour le règlement des droits et taxes ?

Si vous expédiez des biens en dehors de l’Union européenne, des droits de douane et/ou de TVA sont susceptibles d’être appliqués. Les droits et taxes qui peuvent vous être demandés varient selon la valeur des marchandises importées et le pays de destination.
À vous de décider d’effectuer vos expéditions en DDP ou en DAP. Si les expéditions sont en DAP, nous contacterons directement le destinataire afin de collecter ces frais de douanes et taxes.

Comment puis-je calculer à l’avance les frais de douane et taxes, afin d’élaborer ma stratégie de prix ?

Ces droits et taxes dépendent de nombreux éléments. Contactez-nous afin que nous puissions déterminer une estimation au plus proche de votre activité.

J’ai programmé un enlèvement mais mon coursier ne s’est pas présenté.

Il est possible que l’adresse d’enlèvement que vous avez fournie ne soit pas complète. Veuillez la vérifier et contacter notre Service Clients pour reprogrammer un enlèvement le plus tôt possible.

Une expédition est arrivée endommagée chez mon client, quelle est la démarche à suivre ?

Chez DHL Express, nous prenons soin de l’intégralité des expéditions intégrant notre réseau. Si toutefois votre envoi a été reçu endommagé, vous avez la possibilité de formuler une réclamation directement auprès de notre Service Clients
en cliquant ici : https://simplydhl.com/cs

Vous n’avez pas trouvé votre réponse?

Chattez avec notre assistant virtuel, disponible pour vous aider.