Social shopping

E-Commerce : les enjeux du Social Shopping

Si acheter en ligne est fortement ancré dans les habitudes des consommateurs, un nouveau mode d’achat s’est fortement développé avec l’essor des réseaux sociaux, puis s’est accéléré en 2020 : le Social Shopping.

Quel est donc ce nouveau levier de conversion ? Quels sont les enjeux pour les commerçants et les consommateurs ? Comment activer le Social Selling dans sa stratégie de ventes ? Découvrez le B.a.-ba du Social Shopping !

Qu’est-ce que le Social Shopping ?

Le Social Shopping, appelé également Social Selling, Commerce Social ou Shopping Communautaire, est le fait d’utiliser les réseaux sociaux comme des canaux de vente et non plus uniquement comme des canaux de communication.

Les ventes peuvent se faire de trois manières :

L’idée du Social Selling est d’instaurer une présence continue de votre marque, là où vos clients passent la majeure partie de leur temps et ainsi, de pousser à l’achat et ce peu importe le moment de la journée.

Cette expérience de consommation diffère de ce que vous pouvez proposer sur votre e-shop,

 car elle s’appuie sur les codes des réseaux sociaux : sur la présentation et le format de vos contenus marketing (posts, stories, reels…) mais surtout sur la dimension sociale. En effet, le shopping social place les avis et le partage au cœur du processus d’achat : c’est le fameux bouche-à-oreille version virtuelle.

Le Social Shopping en chiffres

Si le social commerce ne représente que 2 % des revenus des marques dans le monde, les achats sur les réseaux sociaux sont estimés à plus de 492 milliards de dollars, selon une étude du cabinet de conseil Accenture1 de 2021.

64 % des personnes sondées utilisant au moins une plateforme sociale ont déclaré avoir acheté via le Social Shopping en 2021, ce qui représenterait environ 2 milliards d’acheteurs dans le monde. Et ce n’est pas tout ! Le cabinet de conseil a également prédit une forte hausse des achats via les réseaux sociaux, avec des recettes qui devraient tripler d’ici 2025.

La Chine (via WeChat) et les États-Unis sont les pays où les utilisateurs achètent le plus sur les plateformes sociales.

En Europe, le Social Selling se concentre davantage sur Facebook, Instagram et Youtube, où ils représentent 93 % du Social Shopping.

Qu’en est-il du Social Shopping en France ? Selon une étude Yougov2 de 2020, 31 % des Français ont déjà acheté un produit via un réseau social, dont 38 % des 18-34 ans et 24 % des Français sont tentés de le faire.

> Plateformes sociales les plus utilisées pour réaliser des achats :

via Facebook 76%
via Instagram 23%
via Snapchat 11%

Quels sont les secteurs d’activité qui fonctionnent le plus sur les réseaux sociaux en termes d’achat ?

> Achats dans le monde

prêt-à-porter
18%
électronique grand public
13%
décoration d’intérieur
7%

Le secteur de la cosmétique n’est pas en reste, puisque les études estiment qu’il occupera 40 % des dépenses en 2025.

Quels sont les avantages du Social Commerce ?

Le Social Shopping pour les entreprises

Adopter une stratégie Social Commerce a plusieurs atouts pour les entreprises.

En effet, le shopping communautaire permet :

Les réseaux sociaux ne sont plus uniquement une vitrine alléchante, ils sont une véritable expérience d’achat qui permet de personnaliser les approches et les offres en créant des contenus et des promotions ciblés. Et qui dit meilleur ciblage dit meilleure conversion !

Le comportement des consommateurs sur les réseaux sociaux fait beaucoup plus appel à l’instantanéité et à l’émotion qu’à la réflexion. L’exposition constante des marques augmente la tentation d’acheter. Ainsi, il est plus facile d’obtenir “l’Outfit Of The Day” d’une influenceuse, le produit que partage une connaissance en story ou tout simplement acheter un objet issu d’une publicité sponsorisée, basée sur les centres d’intérêts des consommateurs.

Le Social Commerce a également pour avantage de permettre à toutes les entreprises, et notamment aux indépendants, TPE et PME, d’accéder à une plateforme e-commerce facilement. En effet, le fait de pouvoir acheter directement sur certains réseaux sociaux permet de réduire les coûts et de faire sauter les barrières pour vendre sur Internet, en ouvrant une boutique sur Facebook et/ou Instagram ou faire un live shopping par exemple.

Le Social Shopping pour les consommateurs

Pour le consommateur, le Social Shopping permet d’accéder instantanément depuis son smartphone ou sa tablette à un catalogue de produits centré sur ses intérêts. Également, acheter via les réseaux sociaux oblige les marques à être présentes constamment, à réagir plus rapidement (questions, commentaires…) et à être plus transparentes sur la provenance, la composition ou encore l’efficacité de leurs produits, sous peine de recevoir des réactions négatives en cascade.

Et quels sont les freins au développement du commerce social ?

S’il y a de nombreux avantages à établir une stratégie de Social Shopping et que son avenir est très prometteur, il ne faut pas pour autant négliger les freins qu’ont les utilisateurs à acheter sur les réseaux sociaux. Selon un rapport de Sumo Heavy Industries3, les raisons qui les empêchent d’acheter sont :
Si le manque de confiance prendra certainement un peu de temps à se dissiper, ces barrières à l’acte d’achat peuvent se lever assez facilement si la marque prend soin d’être transparente et disponible pour ses clients.

Comment proposer une expérience Social Shopping efficace ?

Pour promouvoir et vendre efficacement ses produits sur les réseaux sociaux, il est primordial d’avoir réfléchi à la manière de faire, d’où la nécessité de concevoir une stratégie Social Selling.

La première chose à connaître est de savoir où est votre cible, et donc vos clients potentiels. L’idée est de ne pas inonder tous les réseaux sociaux possibles, mais plutôt de cibler précisément les réseaux sociaux sur lesquels sont vos clients afin de capter leur attention.

Ensuite, il faut savoir ce que votre cible recherche sur ces réseaux sociaux : du divertissement ? de l’inspiration ? de l’interactivité ? du contact ? de l’exclusivité ? À partir de cela, vous allez pouvoir créer du contenu unique et original qui intéressera votre cible.Ne négligez ni l’aspect visuel, ni le texte, les deux ont chacun leur importance. Si vous décidez de faire du Social Selling dans plusieurs pays, n’oubliez pas de prendre en compte les différences culturelles, au risque de passer totalement à côté de votre cible.

Vous pouvez ensuite connecter votre catalogue à vos réseaux sociaux. Pour promouvoir vos produits, il est possible d’opter pour une campagne Social Ads, proposer des expériences innovantes comme le Live Shopping ou encore mettre du budget dans le marketing d’influence, tout en animant votre propre communauté.

Pour vous aiguiller dans l’élaboration de votre stratégie, voici le top 5 des raisons qui poussent à acheter un produit via le Social Shopping selon l’étude Yougov :

Si le Social Shopping se fait principalement sur les réseaux sociaux, d’autres leviers peuvent s’y connecter. C’est le cas de certaines applications comme 21 buttons4, une plateforme dédiée aux vêtements et accessoires, qui permettent de taguer les marques partenaires pour accéder directement à la référence du produit porté par un utilisateur.

Quelles sont les fonctionnalités des réseaux sociaux pour activer le social selling ?

Les réseaux sociaux ont progressivement intégrés des boutons «acheter» en plus des traditionnels «j’aime» et «s’abonner», puis des dispositifs plus complexes pour acheter sans quitter la plateforme, comme le Live Shopping ou des boutiques intégrées. L’idée est donc d’utiliser les fonctionnalités de chaque réseau social pour susciter et valoriser les interactions entre acheteurs.

Instagram Shopping

Instagram propose aujourd’hui des fonctionnalités comme l’onglet Shopping qui fonctionne comme une boutique en ligne en donnant accès aux produits vendus par les commerçants. Vous retrouvez également les tags shopping, à placer dans les posts, stories ou encore reels, qui permettent de rediriger vers la boutique Instagram.

Facebook Shop

Le Social Shopping sur Facebook est de plus en plus présent et pour cause, le réseau social phare du groupe Meta propose plusieurs outils pour faciliter la découverte, le partage et la vente de produits/services. Cela se matérialise notamment par sa marketplace, qui permet à de nombreux particuliers d’acheter des biens neufs et de seconde main à d’autres particuliers ou à des entreprises.

Autre particularité de Facebook : la création de “Facebook Shop », une fonctionnalité gratuite réservée à tous les créateurs et commerçants souhaitant créer une boutique virtuelle pour vendre via la plateforme, et se trouvant directement intégrée dans la page Fan de la marque.

Pinterest

Réseau social de référence pour créer des tableaux d’inspirations (moodboards), Pinterest propose comme ses homologues de Meta la possibilité de créer une boutique et de relier votre site e-commerce au réseau social et de mettre des étiquettes renvoyant vers le(s) produit(s) sur un post.

Vous êtes un site de prêt-à-porter ? La fonctionnalité Shop the Look de Pinterest permet d’acheter en quelques clics les différents produits d’une épingle !

Tiktok

Petit nouveau qui a fait une percée flamboyante ces deux dernières années, TikTok ne demeure pas en reste avec ses fonctionnalités de social commerce. Avec TikTok Shopping, les marques peuvent synchroniser leur catalogue produits et créer un onglet de présentation de leurs articles qui renvoie vers leur e-shop. La fonctionnalité Collection Ads permet d’inclure des fiches produits dans les publicités In-Feed.

Aujourd’hui, nous vivons dans une société régie par l’instantanéité et l’hyper information largement facilitée par les réseaux sociaux. En permettant aux consommateurs d’acheter sans avoir à quitter leur réseau social préféré, le Social Shopping encourage et facilite les achats coups de cœur influencés par le partage et les avis de proches, mais aussi par les personnes et les marques que l’acheteur suit. Côté marques, c’est une formidable opportunité qui incite fortement à l’achat d’impulsion et peut avoir de bons retours sur investissement, notamment en favorisant les campagnes publicitaires.

Attention cependant à ne pas délaisser votre site e-commerce et pour dépendre uniquement des plateformes sociales. Si le Social Selling est un bon moyen d’accroître vos ventes, pensez avant tout stratégie omnicanale !

Questions fréquentes

Comment faire pour ouvrir un compte ?

Les ouvertures de comptes DHL Express sont réservées aux professionnels muni d’un numéro de SIRET. Vous pouvez ouvrir un compte à tout moment en remplissant le formulaire en ligne : dhlexpress.fr/entreprise

Quels sont les prix DHL Express pour les e-commerçants ?

Nous avons spécialement élaboré une grille tarifaire adaptée aux besoins des e-commerçants. Contactez-nous afin de déterminer quels tarifs peuvent s’appliquer à votre activité.

Est-ce que les e-commerçants sont éligibles au service Go Green ?

Oui, vous pouvez tout à fait souscrire à ce service. Il permet d’offrir des livraisons plus écologiques et transparentes sur leur impact environnemental. Pour en savoir plus : dhl.com/fr-fr/home/solutions-logistiques/

Est-il est possible de connecter mon site e-commerce à DHL, même si je n’utilise pas un CMS ?

Oui ! Nous disposons de plusieurs solutions d’intégration informatique, adaptées à de nombreuses configurations de sites e-commerce. Contactez-nous afin que nos experts déterminent la solution DHL Express la plus adaptées à vos besoins.

Quelles sont les différentes solutions que vous proposez afin de connecter DHL à mon site E-commerce ?

Diverses solutions informatiques ont été développées par DHL afin de s’adapter à toute taille et toute structure de site E-commerce. Contactez-nous afin qu’un expert détermine la solution la plus adaptée à vos besoins.

J’ai plusieurs boutiques en ligne, qui utilisent des CMS différents. Est-il possible de gérer toutes les expéditions depuis un outil unique DHL ?

Tout à fait ! La solution DHL Express Commerce est parfaitement adaptée à ce besoin. Vous pourrez y gérer les expéditions de vos différents sites utilisant des CMS, et même des marketplaces.

Je ne souhaite pas lier informatiquement mon site à DHL, mais je souhaite tout de même faire appel à DHL pour transporter mes colis. Comment faire ?

Pas de soucis ! Vous pourrez gérer vos expéditions depuis le site MyDhl+

L’utilisation des solutions d’intégration DHL est-elle payante ?

Non, elle est totalement gratuite.

Où mon service informatique peut-il obtenir une assistance pour la mise en œuvre des solutions E-commerce de DHL Express ?

Vous serez accompagné par des experts informatiques DHL Express afin d’intégrer au mieux ces solutions à votre site. Contactez votre attaché·e commercial·e afin d’avoir de plus amples informations.

Le service On Demand Delivery est-il payant ?

Il est absolument gratuit, pour l’E-commerçant comme le destinataire final ! L’utilisation d’une option de livraison (peu importe de laquelle il s’agit), ne donnera pas lieu à une facturation supplémentaire aux frais de livraison initiaux. L’option est payante uniquement si vous y faites appel ponctuellement, pour des expéditions gérées sur MyDhl+.

Dans quels pays On Demand Delivery est-il disponible ?

Le service On Demand Delivery est disponible dans plus de 160 pays à travers le monde. Pour savoir si un pays en particulier est couvert, contactez-nous ou votre attaché·e commercial·e.

Je ne souhaite pas mettre à disposition de mes clients toutes les options de livraison que vous proposez. Puis-je choisir d’en activer que certaines ?

Bien sûr ! Nous vous offrons la possibilité d’en proposer six, mais libre à vous de nous indiquer celles que vous désirez rendre disponibles pour vos clients.

Je souhaite faire apparaître ma marque dans les notifications de livraison que DHL Express enverra à mes clients. Est-ce possible ?

Tout à fait, vous pouvez personnaliser le nom de l’expéditeur qui apparaîtra dans les notifications de vos envois. De plus, vous avez la possibilité de faire apparaître votre logo dans les emails que nous enverrons à vos clients. Ainsi, votre marque reste présente dans le parcours de livraison.

Est-il possible de générer des étiquettes retour en masse ?

Oui, cette fonctionnalité est disponible selon la solution informatique utilisée.

Comment mes clients pourront-ils effectuer un envoi retour ?

Trois possibilités s’offrent à eux :
  • Se rendre dans l’un de nos 33 000 points de dépôt à travers le monde pour déposer leur colis retour
  • Planifier un enlèvement en ligne en utilisant les consignes fournies avec l’étiquette (ou reçues par courriel)
  • Planifier un enlèvement en contactant le Service Clients DHL Express

Je veux déposer mon colis dans un point de service DHL Express. Où puis-je le confier ?

Vous pouvez déposer votre colis dans l’un de nos 5 200 relais partenaires ainsi que nos boutiques et agences DHL en cliquant ici.

Qu’est-ce que la Website Health Check ?

Le Website Health Check est un bilan de santé de votre site web. En tant qu’experts de l’international, nous vérifierons que votre site web dispose bien de tous les atouts pour développer vos ventes auprès de consommateurs étrangers.

La Website Health Check est-elle payante ?

Non, elle est totalement gratuite et sans engagement.

Quelles solutions sont proposées pour le règlement des droits et taxes ?

Si vous expédiez des biens en dehors de l’Union européenne, des droits de douane et/ou de TVA sont susceptibles d’être appliqués. Les droits et taxes qui peuvent vous être demandés varient selon la valeur des marchandises importées et le pays de destination.
À vous de décider d’effectuer vos expéditions en DDP ou en DAP. Si les expéditions sont en DAP, nous contacterons directement le destinataire afin de collecter ces frais de douanes et taxes.

Comment puis-je calculer à l’avance les frais de douane et taxes, afin d’élaborer ma stratégie de prix ?

Ces droits et taxes dépendent de nombreux éléments. Contactez-nous afin que nous puissions déterminer une estimation au plus proche de votre activité.

J’ai programmé un enlèvement mais mon coursier ne s’est pas présenté.

Il est possible que l’adresse d’enlèvement que vous avez fournie ne soit pas complète. Veuillez la vérifier et contacter notre Service Clients pour reprogrammer un enlèvement le plus tôt possible.

Une expédition est arrivée endommagée chez mon client, quelle est la démarche à suivre ?

Chez DHL Express, nous prenons soin de l’intégralité des expéditions intégrant notre réseau. Si toutefois votre envoi a été reçu endommagé, vous avez la possibilité de formuler une réclamation directement auprès de notre Service Clients
en cliquant ici : https://simplydhl.com/cs

Vous n’avez pas trouvé votre réponse?

Chattez avec notre assistant virtuel, disponible pour vous aider.